Hernie discale L5S1, récupération et reprise du sport (du 4ième mois au 8ième)

Avant de consulter ce récit, je vous engage fortement, si vous ne l’avez pas encore fait, à lire le début de l’histoire. La lecture vous demandera quelques minutes, mais cela peut vous donner un aperçu si vous vivez ce problème sur la récupération après l’opération de hernie discale L5 S1.

 

Suite de la récupération avec la kiné après l’opération de la hernie discale L5S1

Le sport a continué pendant quelques semaines encore sur le mois de juin (4ième mois après l’opération), sur le même mode. Ne pas forcer, des petites séances, monter le cardio, mais éviter les chocs et ne pas porter de charges.

En fait sur les mois de juin et de juillet, je tournais entre 4 à 6 séances de sport par semaine de 20 à 30 minutes chacune, en essayant de rester léger au maximum. Je n’avais pas de programme en particulier. J’essayais surtout de varier les sports pour ne pas trop solliciter mon dos. Il y avait de la marche à pied, du vélo elliptique toujours, de la musculation full body avec des charges légères, juste pour dire qu’il y a du renforcement, et de la natation, à chaque fois que la piscine était praticable, sans trop de monde.

Fin Juillet, 2 évènements pour moi. Tout d’abord, un petit voyage en famille m’ayant donné accès à une piscine de 40 mètres environ en général assez vide. J’ai donc beaucoup nagé, avec des petites séances pour ne pas forcer, mais avec au final 5 000 mètres en 5 jours, hors natation de loisir.

Ensuite, il y avait la fermeture des salles de sport avec la 2ième grosse vague de Covid19. Et donc plus tellement le choix, arrêt brutal du sport et du début d’amélioration que je commençais à ressentir. Sincèrement, j’étais arrivé à 45 minutes en vélo elliptique et je commençais à penser à monter un peu plus le niveau vers de la vrai muscu et non plus que des mouvements. Je devais refaire le renforcement de toute la jambe gauche qui a tout perdu ou presque, mais bon ce n’est que partie remise. Remise à la marche mais avec rythme moins soutenu.

La kinésithérapie avec la hernie discale :

J’ai continué la kiné pour les mois de juin et de juillet

Au total, j’ai fait 36 séances de kiné par bloc de 12 séances ponctué d’un contrôle après chaque bloc d’une visite de contrôle chez le neurochirurgien. Les séances étaient très bénéfiques au début, et même le kiné était motivé à me faire évoluer. J’ai parlé des premières séances dans mon récit précédent.

kine apres hernie discale L5S1Les séances des mois de juin et juillet étaient essentiellement axées sur les étirements et le renforcement avec des exercices divers, avec de l’électrothérapie à la fin de chaque séance.

Il n’y avait pratiquement plus de massage, sauf à ma demande sur les zones lombaire et pyramidale. Lors du dernier bloc chez le kiné, je ne ressentais plus d’amélioration notable en terme d’amplitude de mouvement. Certains exercices de renforcement était simple comme la planche, par contre certains sont assez compliqués. Quelques exemples : rester sur un pied sur la planche/boule du kiné, rester en gainage sur la balle suisse avec les bras, ou même avec les jambes, les abdos compressifs, etc.

Les étirements ne me faisait plus autant peur, mais à noter qu’il fallait à chaque fois une série ou 2 pour forcer les muscles à s’étirer. Une fois cet échauffement réalisé, les muscles s’étiraient et s’amélioraient rapidement pour revenir à la dernière tension.

A partir donc de courant juillet, je ne ressentais pratiquement plus aucun bénéfice (après donc environ 30 séances).

 

Et les douleurs sciatiques étaient toujours la.

Les douleurs d’avant l’opération ont disparus dans leur intensité et superficie (si je peux dire).

Les douleurs de la cuisse toutes les 30 minutes de marche ont commencé à diminuer à partir du 5ième mois (juillet). Je n’en avais plus en aout.

Les douleurs sont toujours la en passant de la position assis à debout ou allongé vers debout. Mais elles deviennent de plus en plus supportable. Il faut juste ne pas se précipiter pour changer de position et ça le fait.

En voyage et sur la route, j’essaye autant que possible de m’arrêter toutes les heures. Cela fait une aire de repos sur 2. Quelques minutes suffisent, pour marcher un peu et repartir. Bon, c’est vrai qu’à la fin du trajet, je m’arrangeais pour rester debout ou m’allonger un moment pour récupérer.

 

Contrôle et nouvelle IRM sur la zone lombaire :

A l’issue du contrôle après les 36 séances de kiné, le médecin m’a demandé de faire une IRM avec produit de contraste sur la zone lombaire. Là où a eut lieu l’opération de hernie discale L5S1. L’idée est de voir s’il y a une récidive ou risque de récidive. J’ai également eut un arrêt des séances de kiné, et des traitements médicamenteux (5 mois après l’opération).

L’IRM a montré une bonne cicatrisation des tissus et aucune récidive, comme le disait le neurochirurgien A-C que j’ai revu en septembre (soit au 6ième mois).

Donc plus de médocs, et reprise d’une activité normale à 100 % ou presque. Autorisation de reprise du sport, course à pied, vélo, musculation, etc.

A mes questions plus précises sur certaines activités, la réponse est claire :

  • Plus de judo pour l’instant (ni judo debout, ni judo assis – nage waza et ne waza pour les intimes)
  • Pas de boxe, moi qui avait commencé juste avant le confinement
  • Reprise en douceur de la course, ne pas accélérer trop rapidement, et je pourrais même faire un marathon bientôt
  • Pas de sport sollicitant trop les lombaires, notamment en rotation
  • Éviter de porter des charges lourdes, surtout sur le dos : plus de squat, soulevé de terre, de relevé épaule au dessus le tête, etc.

Le prochain rendez-vous a été fixé à 6 mois plus tard, soit 1 an après l’intervention.

 

Le reprise du sport après 6 mois de l’opération hernie discale L5S1

Après cette visite médicale, j’ai décidé de reprendre immédiatement le sport comme avant, mais en mode débutant, et surtout doucement. Le programme était simple pour le mois de septembre avec 2 à 3 séances par semaine :

  • 1 à 2 séances de 15 min de course à pied pendant 2 semaines, puis passer à 20-25 minutes pendants 2 semaines encore
  • 1 séance de vélo de 15 ou 20 min, juste pour remonter sur la selle et faire un petit tour. Puis passer à 1 séance de 25-30 min
  • 1 séance de gainage avec la planche 3 x 30s/30s

Pour le mois d’octobre, je suis passé de 2-3 séances par semaine à 3-4 séances :

  • 1 à 2 séances de 20 à 30 min de course à pied (augmentation de la durée et de l’allure)
  • 1 à 2 séances de 20 à 30 de vélo en salle
  • 1 séance de musculation full body et mode moyen, sans forcer, mais sans être non plus trop léger.
  • 1 séance de gainage avec la planche : 4 puis 5 x 30s/30s, puis 2x 30s/30s + 3x 40s/20s + 1m30 sur les mains

Le mois de novembre, je suis resté sur une régularité de 3 à 5 séances par semaine :

  • 1 à 2 séances de 30 à 40 min de course à pied (augmentation de la durée et de l’allure). Je suis passé de 3 km en septembre à 5 en octobre, puis 6 et 7 en novembre. Mon objectif est de terminer un 10 km en extérieur d’ici à fin décembre.
  • 1 à 2 séances de 30 à 45 min de vélo en salle
  • 2 séances de musculation haut du corps sachant que le bas du corps travail avec le vélo et la course
  • 1 séance de gainage avec la planche : 2x 30s/30s + 3x 45s/20s + 1m30 sur les mains en alternance

 

Voila les grandes lignes de mon rétablissement.

A fin novembre, les douleurs suite à l’opération de la hernie discale ont pratiquement disparus. Je pouvais avoir une journée normale au travail avec des positions assises prolongées, et des pauses de marche régulièrement. J’ai toujours des difficultés à me lever lorsque je reste assis trop longtemps mais c’est vraiment passager. Les chaussettes sont toujours difficiles à enfiler et j’ai toujours des gênes sur le bas du dos ou la hanche gauche, que je met sur le compte du sport de plus en plus régulier.

Je commence de plus en plus à avoir confiance dans une reprise saine de toutes mes activités, tout en ménageant mon dos. Je reste toujours dans l’optique de continuer à faire les sports autorisés, en y allant doucement et en augmentant progressivement la durée des séances. Pour rappel, je dépasse rarement les 40 min actuellement. Le prochain cap est décembre où je devrais passer à des séances de course à pied ou de vélo (spinning/rmp) qui commencent à atteindre les 1h.

Prochain épisode dans quelques mois avec le contrôle chez le chirurgien début mars

1 thought on “Hernie discale L5S1, récupération et reprise du sport (du 4ième mois au 8ième)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.