10 Km darbistes 2017 : une course plus difficile qu’il n’y parait

10 km de Dar Bouazza, une belle course avec beaucoup de potentiel

Avant la course :

Ma préparation durant l’été ne visait pour moi qu’à travailler ma zone anaérobie. Je faisais donc des séances assez courtes (30 à 50 min) avec échauffement, course en allure 10km en fractionné (3 min + 1 min récup), récupération. C’était pas évident et je mentirais en disant que je l’ai fait lors de toutes mes séances de qualité. Mais bon l’effort et l’énergie allait bien dans ce sens. Bien sur, le Weekend, sortie longue de 1h à 1h30 à Bouskoura.
Malgré quelques semaines de repos pour les vacances d’été (bien mérités) et la reprise de saison du judo (du coup 1 séance par semaine au lieu de 3), j’ai maintenu les entrainements le samedi pour rester dans un bon rythme.

La belle surprise pour cette course est la personnalisation des maillots qui a été offert par l’organisation. Avec le groupe “Les Turtles Runners”, nous avons choisit une devise : courra bien qui courra le dernier (avec les fautes, sinon, c’est pas marrant).

Le déroulé de la course

Super village avec petit déjeuner : jus frais, eau, fruits sec, bonbon (Haribo & Mentos)
Excellent échauffement en musique avec un bon coach, et un groupe de percussionnistes.

J’ai même rencontré des grands champions comme Tarik El Mlih

Le départ par contre a été retardé de près de 20 minutes ce qui a eut un impact sur le moral d’avant course de tout le monde. Eh oui, attendre 20 minutes sous le soleil dans un foule sans savoir ce qui se passe, ce n’est pas agréable.
Une fois le départ donné, la bonne humeur a repris le dessus.
On commence par une pente douce, donc tout va bien, si ce n’est cs dire qu’on retrouvera une montée avant l’arrivée. Par contre courir avec les vagues à gauche, c’est excellent pour la santé il parait.

Premier point noir, plus d’eau au premier ravitaillement. Ni au deuxième d’ailleurs (6ième km). Heureusement, j’ai pu prendre de l’eau lorsque qu’une voiture de l’organisation s’est arrêté, mais sinon, c’était cuit. J’étais déjà en train de me dire que j’aurais du prendre de l’eau avec moi ….
Encore de l’eau au 8ième, donc ça allait mieux côté hydratation.
Aucune animation sur le parcours de la course, ne serait-ce que les percussionnistes !!

A l’arrivée, quelques surprises pas très sympa. Déjà, mon GPS indiquait 10km 350m. Ceck avec les potes : oui ça se confirme, on est tous entre 10km300 et 10km600 selon les GPS. Ensuite, le kitbag est rikiki : en fait, une médaille et une bouteille d’eau.
C’est peu surtout pour les calories dépensées. D’après une personne sur place, il s’agit d’un problème de fournisseur qui n’a pas livré ce qui a été commandé. Je les crois sur parole, il faut dire que l’organisation est un métier avec des risques à tous les niveaux.
Après les stands des sponsors étaient bien la, mais pris d’assaut, donc impossible de prendre quoi que ce soit

 

Fiche technique des 10 km des darbistes

  • 730 coureurs homme, le premier en 32m10 et le dernier en 1h51m03
  • 192 coureurs femmes, la première en 48m37 et la dernière en 1h57m04

parcours et profil de la course :

 

Mon timing perso

J’ai fait 1h05 sur 10 km d’après mon GPS et 1h08 d’après maroc timing.
C’est un record perso sur 10 km. Je suis très content de cette performance au vu de mon niveau, mon age et mon poids

Ma note des 10 km de Dar Bouazza

Cotisation d’inscription 3
Nombre de ravitaillement 3
Staff médical disponible 3
Rapidité de la disponibilité des résultats 2
Facilité d’inscription 3
Teeshirt 4
Qualité de l’information d’avant course 3
Nature du ravitaillement solide 0
Kitbag contenu (eau + solide) 1
Ambiance de la course 4
Kit bag goodies 1
Nombre de coureurs 3
Total 30
moyenne 5

Vous pouvez aussi consulter les notes des courses de la saison 2016 – 2017.

Ce qui est sur pour finir, c’est que cette course est au final sur un parcours en front de mer, et je la referais surement l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *