Fasciite plantaire, comment je me suis rétablit

L’aponévrosite plantaire (ou fasciite plantaire), cette douleur de la plante des pieds est assez complexe, vu que la plante des pieds est également complexe.

J’ai déjà expliqué dans un précédent post comment je l’ai eut. Aujourd’hui, j’explique comment je me suis fait soigné.

 

Le principe de soins pour une fasciite plantaire (en résumé) :

Electrode pour la fasciite plantaire (aponévrosite plantaire)Electrode : permet de contracter/décontracter l’ensemble de la structure du pied

 

 

 

 

Ultrason pour la fasciite plantaire (aponévrosite plantaire)Ultrason : permet, grâce à la chaleur créée par ces hautes fréquences, de diminuer les douleurs, de favoriser la circulation, ou de rendre des articulations moins raides.

 

 

 

Ondes de choc pour la fasciite plantaire (aponévrosite plantaire)Ondes de choc : détruire les zones de calcification pour leur permettre de se reconstruire.

 

 

 

Cryothérapie : plonger la zone dans une température très basse (-30°C) afin de diminuer la douleur et de permettre une meilleure irrigation après la séance

Laser pour la fasciite plantaire (aponévrosite plantaire)Laser : Améliore la circulation sanguine

 

A savoir : les ondes de choc font mal, surtout en début de traitement.

A savoir également : il est recommandé d’accompagner le traitement de la fasciite plantaire avec un traitement également au niveau du tendon d’Achille.

 

Mon calendrier de soins et de reprise de la course à pied :

  • blessure le 5 aout
  • jusqu’au 10 aout : glaçage et bouteille d’eau auto massage
  • 10 aout consultation médicale, avec radio et échographie
  • 13 aout : 1iere séance kiné avec : ondes de choc, laser, ultrason et cryo à -30
  • 15 aout : 6 km marche
  • 17 aout : 2ième séance kiné avec : ondes de choc, laser, ultrason et cryo à -30 –> Go reprise en douceur
  • 19 aout : 1 km sur sable mouille à la plage
  • 23 aout : 4 km course
  • 26 aout : 8 km course
  • 27 aout : 3ième séance kiné avec ondes de choc, laser, ultrason et cryo à -30
  • 28 aout : 5 km course
  • 29 aout : 4ième séance kiné avec électrode, laser, ultrason et cryo à -30
  • 30 aout : 7 km course
  • 31 aout : 5ième séance kiné avec ondes de choc, laser, ultrason et cryo à -30, étirements
  • 2 septembre : 13 km course, avec douleur légères à la plante des pieds à partir du 6-7 ième km. Les douleurs ont disparues après la douche et le glaçage.
  • 4 septembre : fractionné court
  • 6 septembre : 6ième et dernière séance de kiné avec ondes de choc, laser, ultrason et cryo à -30,
  • 6 septembre : fractionné long

 

J’ai surtout “jeté” mes Gel-Pulse et j’ai prit à la place des Asics Nimbus.

Par la suite, j’ai courut normalement en mode prépa pour mon premier marathon.

Les douleurs de la plante des pieds partent et reviennent. Mais cela s’estompe avec le temps. J’essaye de glacer quand même régulièrement, avec des étirements statiques de quelques secondes. Je met un tapping également pour mes sorties longues.

 

En conclusion :

L’apénovrosite plantaire est handicapante pour la course et il faut la traiter rapidement : arrêt de la course à pied, glaçage, consultation complète et soins avec un kiné spécialisé.

Le traitement comme toutes les inflammations prend 2 à 3 semaines (incluant le repos) et il faut compte 2 à 3 semaines également pour la reprise. La douleur va rester et diminuer au fur et à mesure jusqu’à disparaitre lorsque les soins ont été appropriés. Elle pourra réapparaitre lorsqu’on passe de la position assis à debout (au bureau par exemple), mais après quelques pas, on n’y pense plus.

J’ai également suivi mes propres conseils pour la reprise de la course à pied après une blessure

 

 

 

1 thought on “Fasciite plantaire, comment je me suis rétablit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *