Fasciite plantaire ou aponévrosite plantaire

Fasciite plantaire ou aponévrosite plantaireL’aponévrosite plantaire se caractérise par une douleur en bas du pied, dans la portion qui n’est pas directement en contact avec le sol. Si vous ne l’avez pas eut, eh bien c’est super. Par contre, finissez quand même cette lecture puisque cela pourra vous aider dans le cas (très improbable j’espère) qu’un jour vous ou un de vos proches y soit confronte. Si vous l’avez eut, laissez moi un petit commentaire pour me dire si vous l’avez vécu comme cela également 🙂

Attention, mon objectif n’est pas de vous faire un cours de médecine sur cette inflammation ou de vous donner les causes (c’est un ensemble de choses) ou d’éventuel traitement magique (autre que le repos). Je ne fais ici que raconter mon expérience, comment je l’ai eut, ce que j’ai fait pour la guérir et comment je vais adapter mon entrainement pour ne pas me reblesser. Si vous chercher autre chose, vous trouverez surement votre bonheur dans les liens ou les vidéos que je partage en bas

 

Comment je l’ai eut :

Par une course tout ce qu’il y a de plus banal. Un footing dimanche (5 aout18) avec des gens sympathiques, footing d’une allure raisonnable, sans dénivelé spectaculaire, en bord de mer, un matin d’été assez frais. Donc aucun facteur à priori de risque. Un camelback remplit, une bouteille d’eau en rabe, des gels, une casquette, des chaussures avec 250 km au compteur … Une intention de courir 20 kilo, mais un arrêt au 10ième, arrêt fatigue vacances et à cause de douleurs.

Fasciite plantaire ou aponévrosite plantaireCe que je n’avais pas vu, c’est que je m’entrainais habituellement sur différentes surfaces : terre battue, sentier et un peu de goudron. Hors les 2 derniers mois et en prévision de mon marathon début décembre, j’ai couru exclusivement sur bitume pour m’y habituer. Et du coup PAF, la blessure. Bon, il fallait s’y attendre. En fait je m’attendais plus a une reprise des périostites tibiales. Pas à une nouvelle blessure. Après je vous dirais que le but d’une préparation d’une préparation justement est de pouvoir faire une préparation sereine et sans bobo. Enfin je crois 🙂  🙂

 

Comment j’ai réagi :

Tout d’abord, à l’apparition de la douleur l’après midi, de la glace directement. En application plusieurs fois de 15 minutes avec une poche à glace que je recommande (Aptonia).

Le lundi, j’ai mit une petite bouteille d’eau repli au congélo. Cela me sert à faire des automassages : serviette fine par terre, bouteille au milieu, pan de serviette au dessus. Ensuite je met ma plante des pied, et j’appuie. Attention ça fait mal, mais il faut ce qu’il faut. Après quelques jours avec des applications de glace et des automassages, J’ai prit un rendez-vous avec un traumato-arthro.

Je suis donc passé voir un médecin et j’ai eut droit à quelques explications et vulgarisation, mais j’avais consulté pas mal d’explications disponible sur Internet.

Fasciite plantaire ou aponévrosite plantaireLe plus difficile reste quand même le diagnostic, d’où l’intérêt, voire l’obligation de consulter un professionnel.

Il n’empêche qu’il m’a aussi conforté dans mon idée d’auto diagnostic et d’auto médication en premiers soins par une phrase très simple. Cela fait plaisir : “oui, je comprends que tu pratiques pas mal de sport et que donc tu connais un peu les blessures sportives et les gestes à faire. C’est bien quand même de consulter pour confirmer”.

Autre conseil du toubib : rester sur des chaussures neutres (pour moi en tout cas). Ensuite, trouver des chaussures qui peuvent diminuer la pression sur le creux du pied, voire faire un renforcement si le problème se répète via un support en silicone. Rien d’urgent pour l’instant en tout cas

J’ai prit donc rendez-vous avec le kiné et je commence mes séances lundi 13 aout, à raison de 4 fois par semaine. Le médecin m’a donné 2 à 3 semaines de repos (incluant celle-ci). Ça me donne une reprise en douceur vers le 20 ou 25 aout. Je ne suis donc pas du tout inquiet pour ma préparation marathon. Par contre, changement de chaussure obligatoire. Je ferais un post dédié à ce volet.

 

La suite du diagnostic de la fasciite plantaire ou aponévrose plantaire :

Mon prochain post serait donc orienté vers le déroulé des séances de kiné, et le détail de ma reprise.

Je vous dirais surtout ce qui m’a soulagé et les éléments qui n’ont eut aucun impact sur mon rétablissement

 

Fasciite plantaire ou aponévrosite plantaireJe partage donc avec vous quelques liens que j’ai trouvé sur le net au fil de mes recherches en écartant les liens genre copier coller et les pages avec un contenu trop généraliste

http://www.chambon.ac-versailles.fr/science/sante/locom/talon.htm :  Excellent lien qui explique le souci et en plus le différencie de l’autre douleur du talon qui est l’épine calcanéenne ou l’épine de Lenoir

http://www.pied-zen.fr/fasciite-plantaire/ : Page avec des liens commerciaux mais qui a le mérite d’être très didactique et de couvrir l’ensemble du souci (des causes aux traitements) avec la possibilité d’acheter des atèles par exemple

http://cliniqueosteoforme.com/la-fasciite-plantaire/ : explication sur les 3 stades inflammation, cicatrisation et remodelage

https://sante.toutcomment.com/article/remedes-maison-pour-soigner-la-fasciite-plantaire-1498.html ou https://amelioretasante.com/quest-ce-que-la-fasciite-plantaire/ : 2 articles d’un site de santé. Bien écrits et regroupant les différents aspects du souci

J’ai également trouvé de belles vidéos très didactiques et précises avec le Dr CYMES (Le magazine de la santé de France 5)

 

J’ai également trouvé une vidéo pour une pose de tapping directement par soi-même. Les bandes de taping sont dispo à Decathlon ou SABEM):

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *