Semi marathon de Casablanca 2016 en relais

J’ai participé à mon premier marathon. Enfin semi marathon. Bon d’accord, en relais. Cela n’enlève en rien ma performance perso ou je me suis défoncé pour le finir et honorer mon équipe, je vous assure 🙂  🙂

 

Comment nous l’avons préparé :

2 semaines pour se préparer, c’est à peine suffisant. Surtout qu’il faut pas forcer, on vient de finir un 10 km le 16/10/2016, soit 2 semaines avant.

En fait, chacun a préparé de son côté à son rythme, avec une séance collective dimanche matin en foret en 2 phases :

  • D’abord un échauffement en endurance fondamentale / résistance douce : 50 min, près de 6 km
  • Ensuite, une augmentation du rythme vers résistance forte, type fartlek : 30 min, un peu plus que 4 km

Idem pour la dernière semaine, avec un repos à partir de vendredi (3 jours avant)

 

Quelle tactique pour notre course et atteindre notre objectif :

20161030_062808D’abord notre objectif. Nous nous sommes basée sur les temps que nous avions au 10 km du Forest Trail de Bouskoura. C’est à dire 50min pour Rouchdi, et 53m pour Azizi et 55m pour moi. Soit un total attendu de l’ordre de 2h38. On a fixé un objectif de l’ordre de 2h30 à 2h40. Ce qui nous semblait atteignable.

Et si on l’atteint pas, pas grave. On aura essayé.

Pour le finir donc dans de bonnes conditions

  1. le coureur le plus rapide (Rouchdi) part en premier avec un dénivelé + à gérer. Assez facile pour lui
  2. Le 2ième plus rapide (Azizi) en second sur un plat.
  3. Enfin, le plus lent (moi :mrgreen: ) à la fin. un bon D+ mais surtout pas mal de D- dans lesquels mon poids pourrait m’avantager pour grignoter des secondes

Le déroulé :

materiel pour semi marathon en relaisLe départ de la course étant à 7h30 du matin, le rassemblement de l’équipe a commencè a 6h30. Nous étions sur place à 7h10 (quelques problèmes de stationnement mais rien de grave). Pour ma part, j’avais déjà préparer mon matériel la veille.

Départ de la course en relais 15 min après le départ des individuels. Chaque équipe avait un dossard portant le même numéro, avec une lettre indiquant l’ordre (A, B et C). Et un petit bracelet en plastique représentant le témoin.

Le premier échange de brassard s’est fait à côté du Stade D’Honneur. Un plot immense montre la zone d’échange de brassard et des personnes du staff sont présentes pour informer et aider les relayeurs à trouver leurs 2ième coureur ou empêcher le premier de continuer (oui oui, j’ai vu des coureurs A qui voulait continuer). Sur la première zone d’échange, un écran géant avec la diffusion du marathon en direct la télé (RTM).

Le 2ième échange s’est fait à côté du Starbucks, boulevard Kennedy. Ici aussi présence renforcé du staff et de police pour gérer la circulation. Par contre, pas d’écran géant.

Le finish était au même lieu qu’au départ, à côté du phare de Casablanca.

Le parcours en vidéo : A noter qu’il a subit des changements de dernières minutes

Le parcours du 3ième relayeur (le mien) :

 

img_20161101_093749_processedLes résultats :

  • 47 minutes pour Rouchdi
  • 50 minutes pour Azizi
  • 50 minutes pour moi (8,5 km/h en moyenne ce qui devient mon record perso)

soit un total de 2h22 pour un semi à 3. Objectif atteint largement donc 🙂

 

Au passage, les données officielles sont (source racetimer.se) :

  • Marathon Hommes : 130 participants (2h14m55s pour le premier et 5h37m29s pour le dernier)
  • Marathon Femmes : 13 participantes (2h39m51s pour la première et 5h15m20s pour la dernière)
  • Semi marathon Homme : 1874 participants (1h02m13s pour le premier et 5h04m56s pour le dernier)
  • Semi marathon Femme : 193 participantes (1h12m00s pour la première et 4h47m01s pour la dernière)
  • Course relais : 254 équipes, soit 762 participants (1h08m56s pour la première équipe et 4h48m52s pour la dernière équipe)

Total des participants donc : 2 972 personnes

After course :

Etant finisher, j’ai récupérer les kitbag et les médailles pour mes amis.

Kitbag pas top quand même : 1 banane, 1 biscuit, 2 bouteilles d’eau de 33 cl, dans les 100 grammes de raisins secs

2 petites bouteilles d’eau : pour moi qui ait couru 7 km passe encore, mais bon les gars du semi ou du marathon, je ne pense pas que ce soit suffisant.

Au passage, le tee shirt du marathon laisse vraiment a désirer : absorbe la transpiration au lieu de la laisser dégager, aucun choix de taille, ni de couleur. Je l’ai utilisé pour une séance de récup de 15 min (mardi 01/11/2016), il était déjà collé au corps et difficile a retirer. Bon, soit je le garde pour le remember, soit je l’offre à ma poubelle.

Et je ne parle pas des raisins secs plein de moucherons que j’ai jeté sans y toucher …

Quelques officiels pour donner les prix au participants (10 000 $ quand même pour le 1ier au marathon)

 

Mon matériel :

2 gros coup de gueule et une nouvelle info

  1. D’abord, le GPS de mon téléphone a planté au début du 4ième kilomètre. du coup je suis extrêmement frustré de ne pas avoir mes données pour la fin de course, surtout que j’ai accéléré un peu. Je ne pourrais même pas partagé mes données avec vous
  2. Ma ceinture cardio : Géonaute Onrythme 310. Sans aucune faille depuis que je l’ai acheté, elle a également planté vers la fin me donnant des valeurs assez faibles vu mon effort. Par exemple, 150 de FC alors que 20 secondes avant, j’étais à 172 bpm à la même allure. Bref des variations pas très explicables et perturbantes en plein effort à plus de 95 %FCM
  3. Une nouvelle info : ma FCM que je pensais être de 182 (résultat du Forest Trail Bouskoura) est monté à 183 bpm pour ce relais.

Impressions générales sur ce marathon :

Mes impressions :

  • Un stand éponge au 3ième kilomètre
  • Police et Forces Auxiliaires en trop petit nombre pour gérer la circulation
  • Staff des fois à la limite de l’amabilité.
  • Teeshirt assez moyen, pas de grandes tailles.
  • Médaille sans date, trop sobre

Quelques vidéos glanés par ci par la

 

Heureusement qu’on y était pour le sport 🙂  🙂

3 thoughts on “Semi marathon de Casablanca 2016 en relais”

  1. J’ai participé au semi en relais, voitures partout ‘points de relais inconnus, 405 dirhams par équipe :soit presque trois fois plus cher que le marathon

    1. J’ai du moi même arrêter un bus qui voulait me doubler en l’engueulant un passage.

      Il faudrait vraiment améliorer la sécurité des coureurs, surtout que la plupart font le marathon pour le fun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *